Faire un feu de camp

Faire un feu de camp

La capacité à faire un feu et tout particulièrement lorsque le bois est mouillé est l’une des tâches les plus compliquées des tâches Outdoor. C’est donc une compétence dont peu de personnes disposent. Ainsi, pour pallier cette lacune, nous allons vous détailler la procédure à suivre.

Conseils pour faire un feu en toute sécurité

Tout d’abord, il faut savoir qu’un feu et composé de 3 éléments :
• l’air
• un combustible (du bois, par exemple)
• de la chaleur

Si l’un de ces 3 éléments manque, il vous sera impossible de faire un feu.
Il vous faudra également vous munir d’outils tels qu’une hachette, une scie pliable et un couteau aiguisé.
 

1) Trouver le bon combustible

Il est important de savoir que certains matériaux, qu’ils soient naturels ou non (amadou), permettent d’allumer plus facilement un feu. La pratique la plus courante consiste à chercher des écorces de bouleau, car faciles à trouver et efficaces lorsqu’elles sont découpées en lambeaux. Une écorce entière est également utile puisqu’elle fait une bonne base de feu, coupant bien l’humidité. Toutefois, ne vous servez jamais directement sur les arbres eux même, à moins que ces derniers soient morts, car cela abîme l’écorce de l’arbre et détériore la beauté du site. 
D’autre part, toute écorce de bouleau trouvée après une bonne rincée de pluie sera probablement trop mouillée pour allumer un feu. Ainsi, il serait préférable de rechercher des brindilles se trouvant à la base d’arbres toujours feuillus. Ces dernières étant protégées de la pluie par le feuillage seront très certainement plus sèches. Si les branches sont humides au touché, mais qu’elles cassent facilement, le bois est suffisamment sec. Une brassée de brindilles est alors tout ce dont vous avez besoin. 
Il existe également une multitude de combustibles utiles (uniquement par temps sec) tels que des feuilles mortes cassantes, de l’herbe sèche, de la mousse sèche, l’écorce égrainée de certains arbres, la chair des champignons polypores, et en cas de réel besoin, des fientes d’animaux sèches.
D’autre part, il est également possible de recourir à des matériaux usinés tels que des allume-feu. Ils sont la plupart du temps fabriqués à partir de produits de bois ou de paraffine. Vous pouvez d’ailleurs vous en confectionner un vous même en roulant un morceau de papier journal assez serré et en le trempant dans de la paraffine fondue. Vous pouvez également utiliser une chandelle qui permet d’allumer un feu en conditions difficiles puisqu’elle s’allume très facilement et demeure enflammée longtemps.
 

2) Disposition du branchage

• Réalisez une base à l’aide d’une bûche fendue en deux, que vous disposerez de façon parallèle, ou bien d’un morceau d’écorce pour couper l’humidité.
• Placez ensuite deux branches en « V », afin que le vent converge vers l’emplacement de la flamme.
• Placez vos brindilles ou autres matériaux directement sur les branches disposées en "V" .
 

3) L’allumage

• Placez la flamme d’une allumette ou d’un briquet sous les branchages jusqu’à ce que ces derniers s’enflamment
• Pour éviter de vous brûler les doigts et pour maximiser le temps durant lequel l’allumette se consume, vous pouvez coincer l’allumette, avant de l’allumer, à l’extrémité d’une brindille et l’allumer une fois qu’elle se trouve sous les branchages.
• Dès que le feu prend, ajoutez des petits morceaux de bois, notamment des résineux, que vous enflammerez en vous servant du tiers supérieur de chaque flamme, tout en soufflant.
• Pour donner de l’oxygène à votre feu, soufflez à la base de la flamme ou dans la braise. Vous pouvez (encore mieux) également utiliser un objet plat comme éventail, tel qu’un chapeau, une assiette, un couvercle, voir même un sèche-cheveux.
• Construisez ainsi pas à pas une structure pyramidale à l’aide des branches que vous disposez progressivement sur le feu.
• Lorsque toutes les bûches de bois résineux sont enflammées, mettez du bois franc pour faire la braise.
 

4) Précautions nécessaires

• Toujours garder un seau d’eau près du feu.
• Éloignez tout objet inflamMable du feu.
• Prendre garde aux feux de racines pouvant « couver » sous le sol et ressortir plusieurs heures voir jours plus tard.
• Bien regarder le pourtour du feu pour éviter que celui-ci ne se disperse.
• Ne jamais laisser un feu sans surveillance.